Comment investir dans le vin : 5 conseils.

Argent – Vin – Art – Or. Les quatre placements alternatifs “vedettes” attirent beaucoup de monde. Intéressons-nous au second : Comment investir dans le vin ? L’offre est importante et il est facile de s’y perdre. Voici 5 conseils pour réussir son investissement dans le vin.

1) Investir dans le vin avec le bon intermédiaire.

Wine diner

Investir dans le vin c’est d’abord choisir le bon partenaire. Notre conseil : Privilégiez un prestataire impliqué et reconnu par la filière. Sans être une garantie absolue, c’est un gage de crédibilité non négligeable. Assurez-vous aussi, pour plus de sécurité, que votre intermédiaire est connu de l’Autorité de Marchés Financiers (AMF). L’idéal étant d’avoir recours à un Intermédiaire en Biens Divers (IBD). Enfin n’hésitez pas à demander à votre prestataire quelques références clients et un historique des plus-values des portefeuilles des millésimes précédents. Cela vous permettra de vous assurer que les rendements annoncés sont réalistes.

2) Déléguer  achat, vente et stockage.

Une fois que vous avez choisi le bon intermédiaire, vous devez, pour investir dans le vin sans souci vous assurer que :

  • Votre prestataire s’occupe de l’achat des vins.
  • Ce dernier gère le transport, le stockage et les assurances liées au stockage.
  • Votre prestataire assure lui-même la revente des vins.

 

Trop d’investisseurs se sont retrouvés avec des caves patrimoniales “virtuelles” affichant des rendements mirobolants mais dont ils devaient assurer la revente eux-mêmes. La revente est loin d’être une chose simple. Les déceptions sont alors grandes. C’est pourquoi, il est primordial de s’assurer que votre intermédiaire gérera la revente des vins pour vous. De préférence via son réseau B2B comme, par exemple, la place de Bordeaux.

3) Se baser sur la plus-value naturelle .

Méfiez-vous des annonces en trompe l’oeil promettant des rendements exceptionnels.  Là encore les désillusions sont légions. Mais alors, nous direz vous, comment investir dans le vin sans se tromper ?
Nous recommandons de se baser uniquement sur la plus-value naturelle du vin. Le vin prend de la valeur en vieillissant car il se bonifie et se raréfie. Sa valeur augmente au fil du temps. C’est sur cette plus-value que doivent être basés les rendements d’un portefeuille réaliste. Le reste n’est que pure spéculation .

4) Comment investir dans le vin et rester propriétaire de ses bouteilles ?

Cette question, beaucoup d’investisseurs se la posent. La réponse est simple : choisissez un prestataire proposant une
offre sous mandat de gestion. Vous lui donnez mandat pour acheter les vins, les stocker et les revendre en votre nom;
mais vous en restez propriétaire. Vous avez physiquement accès au lieu de stockage, si vous souhaitez vous assurer qu’ils y sont bien et vous pouvez disposer de vos vins à tout moment. Les vins ne font pas partie des actifs de votre prestataire. On ne peut donc pas les préempter en cas de défaillance de ce dernier.

U'Wine PreConnect

5) Les Primeurs de Bordeaux pour optimiser le rendement.

Comment investir dans le vin sans parler de Bordeaux ? La première région viticole de France propose un système d’achat qui lui est propre, dit en Primeur. Les vins en Primeur sont vendus aux professionnels alors qu’ils ne sont pas encore en bouteille.
L’avantage des Primeurs de Bordeaux c’est que vous achetez les vins à leur “premier prix”. Avant même qu’ils ne soient sur le marché. Vous optimisez donc votre rendement. Mais attention, votre intermédaire doit avoir accès aux allocations en Primeurs de Bordeaux. Ce n’est pas  donné à tout le monde. Ce qui nous ramène au point 1 : “Comment investir dans le vin en choisissant le bon intermédiaire ?”.

“Comment investir dans le vin ?”. Cette question revient souvent chez les particuliers, amateurs ou non qui souhaitent se laisser tenter par un investissement alternatif. Les rendements sont attractifs, le placement original et il attire légitimement de nombreuses personnes. La clé d’un investissement dans le vin réussi réside dans les 5 points que nous venons de voir, mais pas seulement. Un portefeuille équilibré entre vins en devenir et stars internationales en est un autre point d’attention. Enfin, il ne faut pas oublier qu’investir dans le vin comporte aussi des risques. Les performances passées ne pouvant garantir les performances futures. Les risques de pertes, comme dans tout autre investissement, existent donc aussi. Il est important d’en être conscient avant de s’engager.

MENTIONS LEGALES

Les informations contenues dans cet article ont été puisées à des sources considérées comme fiables. U’WINE ne peut cependant en garantir l’exactitude ni l’exhaustivité. Toutes prévisions ou opinions exprimées sont propres à U’WINE à la date d’édition de ce document et sont susceptibles de changer à tout moment sans préavis. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans le produit U’WINEVEST. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. U’WINE ne peut être tenue responsable des conséquences notamment financières résultant de l’investissement dans U’WINEVEST. Les opérations de souscription, rachat ne peuvent être effectuées que sur la base du dernier prospectus ou notice d’information en vigueur soumis à l’AMF. Les performances passées ne sont pas une garantie des résultats futurs. La documentation légale (brochure, mandat, conditions générales de services et document d’information) de U’WINEVEST sont disponibles gratuitement et sur simple demande auprès de U’WINE. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.