Investissement dans le vin :
vigilance face aux arnaques

De nombreuses sociétés présentes sur Internet proposent à des particuliers d’investir dans le vin, affichant des promesses de rendement attrayants : attention, il existe beaucoup d’arnaques. Comment les identifier ?

L’investissement dans le vin est un domaine régulé par l’Autorité des Marchés Financiers, qui a établi une liste noire des acteurs ne respectant pas la législation et n’ayant pas fait l’objet d’un contrôle et d’un audit par leur services. De nombreux acteurs du monde du vin dénoncent régulièrement les arnaques et sociétés frauduleuses, promettant un achat de Grands Crus et des performances attractives en très peu de temps.

rvfLa Revue des Vins de France tire la sonnette d’alarme

Fabien Humbert, journaliste auprès du magazine spécialisé sur ces sujets, a dédié un article à ce sujet. Il décrit les mésaventures d’un couple ayant perdu un sommes importante en se fiant à une société d’investissement dans le vin. Celle-ci promettait un rendement de 16 à 30% en une quinzaine de jours : “La société Stock Wine promettait des gains de 16 à 30% en quinze jours à l’issue de placements financiers en grands crus. Trop beau pour être vrai : un couple installé à Vichy a englouti 200 000 euros pour y avoir cru.” La société en réalité n’achetait pas de vins avec les sommes reçues et ce couple n’a ainsi jamais perçu les rendements promis et n’a jamais récupéré sa mise initiale.

>> Découvrir l’article

Fabien Humbert avait déjà averti le grand public dans la rubrique du Courrier des lecteurs au mois de mai, en réponse à une personne justement sollicitée par l’une des sociétés de ce type. Celui-ci souhaitait “avoir vos conseils d’experts : j’ai été contacté parla société LGC Wine (lgc-wine.com) pour investir dans le vin. Cette offre est alléchante, mais j’aimerais savoir si cette société existe vraiment et si je peux lui faire confiance.” Le journaliste l’a très justement avertit: ” lorsque vous avez besoin d’un avis, contactez l’Autorité des marchés financiers (AMF) au 01 53 45 62 00. C’est ce que j’ai fait à propos de LGC Wine et voici leur réponse : « Je vous invite à la plus grande vigilance concernant ce site. À ce stade en tout cas, l’offre n’est pas enregistrée donc elle n’est pas licite. En d’autres termes, si l’opérateur qui vous promet monts et merveilles n’est pas agréé par l’AMF, son offre est par défaut suspecte, voire illicite.”

>> Découvrir la réponse complète de Fabien Humbert

Comment identifier les arnaques ?

Il existe plusieurs moyens de détecter une société suspecte et de reconnaître une fraude versus une société sérieuse et compétente :

  • Logo AMF- petitL’avis de l’AMF – Cette autorité contrôle les activités des sociétés dans le domaine des investissements alternatifs tels que le vin, l’or ou les forêts. Elle référence les acteurs enregistrés (Cavissima et U’Wine) et a aussi identifié les acteurs frauduleux et construite une liste noire, disponible sur le site d’AMF. Il faut donc passer par cette étape de vérification indispensable, il s’agit du premier filtre et il est le plus efficace.
  • Les rendements affichés – Si la société affiche des rendements calculés en semaines ou en mois, il faut faire preuve de prudence. En effet, un investissement dans le vin doit se faire sur la durée et implique un temps long. Un millésime ou une bouteille, même de Grand Cru, devra attendre avant d’atteindre une valorisation et une rareté sur les marchés, allant de pair avec son apogée de consommation. Par ailleurs, des rendements affichés annuels sont souvent faux et inatteignables dans le cadre d’un investissement dans le vin.  Une performance de 5 à 10% net annuelle est plus vraisemblable et réaliste. Par ailleurs, l’AMF restreint particulièrement l’affichage des performances par les sociétés qu’elle a contrôlé. Afficher de manière visible sur un site des promesses de performance est donc un signal d’alerte supplémentaire.
  • Les caractéristiques de la société – la société doit pouvoir montrer sa sélection de vins, étayer ses choix et sa façon d’acheter les Grands Crus (négociant, partenariat). Il est nécessaire de parcourir en détail la documentation commerciale et contractuelle de la société et de demander ses référencements.

Il est donc indispensable d’adopter les bons réflexes lorsque l’on cherche à investir dans le vin. Ce domaine attire beaucoup les sociétés frauduleuses et les arnaques, car il s’appuie sur la méconnaissance des particuliers sur les mécanismes de rendement et le fonctionnement de l’investissement dans le vin. Attirés par des promesses de rendement alléchants, une facilité d’investissement et une démarche 100% en ligne, ceux-ci peuvent facilement être dupés et perdre d’importantes sommes d’argent.

Comment décrypter l’investissement dans le vin ? Toutes les réponses dans cet article. 

 

Le document d’information du MANDAT U’WINE a été déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) en application de l’article L.550-3 du Code monétaire et financier et a été enregistré sous le numéro d’enregistrement D-14-02 en date du 26 août 2014 et mis à jour en le 5 mai 2017 sous le numéro D-17-02.

Cette mention matérialise la constatation que le numéro d’enregistrement du document d’information a été attribué après que l’AMF a vérifié que celui-ci est complet et compréhensible et que les informations qu’il contient sont cohérentes. Il n’implique pas l’authentification par l’AMF des éléments comptables et financiers présentés et ne constitue pas un label de qualité ni une garantie de bonne fin de l’opération. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans le produit MANDAT U’WINE. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. U’WINE ne peut être tenue responsable des conséquences notamment financières résultant de l’investissement dans le MANDAT U’WINE. Les opérations de souscription, rachat ne peuvent être effectuées que sur la base du dernier prospectus ou notice d’information en vigueur soumis à l’AMF. Les performances passées ne sont pas une garantie des résultats futurs.

La documentation légale (brochure, mandat, conditions générales de services et document d’information) du MANDAT U’WINE sont disponibles gratuitement et sur simple demande auprès de U’WINE. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.