Château Duhart-Milon

Château Duhart-Milon

Dès le début du XVIIIème siècle, sous l’impulsion de la Seigneurie de Lafite, la commune de Pauillac se couvre de vignes. Les vins de Milon servent de rente au Seigneur de Lafite et entrent dans les « seconds vins » du Château Lafite, ce qui témoigne déjà de la qualité reconnue du terroir.
Le classement de 1855 reconnaît la qualité du terroir de Duhart-Milon en le positionnant comme le seul 4ème cru classé de la commune de Pauillac. Pendant la seconde partie du XIXème siècle et la première partie du XXème siècle, la famille Castéja reste propriétaire du domaine. Le Château Duhart-Milon est alors un des grands domaines de Pauillac avec environ 50 ha.
En 1937, les aléas des héritages successifs conduisent à sa vente. Cinq propriétaires vont alors se succéder en 25 ans conduisant au morcellement du vignoble et à son rapide déclin, accentué par le gel de 1956. La qualité des vins du Château chute considérablement jusqu’à ce que la famille Rothschild rachète la propriété en 1962. Duhart-Milon comprenait alors 110 ha dont seulement 17 ha de vignes. Des travaux très importants sont alors engagés dans le vignoble: travaux de drainage, arrachages et replantations, achats de parcelles contiguës et remembrement du vignoble par échanges de parcelles. De nouveaux chais et cuviers sont également installés dans Pauillac. De 1973 à 2001, le vignoble passe de 42 ha à 71 ha.
A l’aube du XXIeme siècle, la maturité des plantations et la rénovation des chais ont apporté les dernières touches à l’effort qualitatif considérable qui a été conduit durant 40 ans pour redonner au Château Duhart-Milon son rang de 4ème cru classé du Médoc.

 

Offre U'Winevest : Rising Stars