Le Sauternes, l’or en bouteille

Le Sauternes, l’or en bouteille

Nul autre vin n’est plus subtil que le Sauternes…Reconnaissable entre tous avec sa robe dorée, il est unique par de nombreux aspects.

Une région à part

Le Sauternes cultive sa différence par sa localisation, éloignée de la plupart des appellations de Bordeaux. Situé au sud de la région des Graves, la région est délimitée par la vallée de la Garonne à l’Est et par la forêt des Landes à l’Ouest et regroupe 5 communes : Barsac, Bommes, Fargues, Preignac et Sauternes. Elle compte 2 000 hectares de vignes et comprends 240 producteurs. 2 AOC sont présentes sur ce territoire : Sauternes et Barsac. 26 Grands Crus sont classés au classement de 1855, avec 11 Premier Crus et un seul Premier Cru Supérieur : le Château d’Yquem.

Heureux hasard ?

Deux versions coexistent sur l’origine du Sauternes : l’une raconte qu’en 1836, un négociant bordelais d’origine allemande aurait attendu la fin de longues pluies automnales pour effectuer ses vendanges. Très mûr, le raisin récolté produisit un vin liquoreux à souhaits. L ‘autre version explique que le Marquis de Lur-Saluce (propriétaire d’Yquem) fut retardé par une chasse en Russie et donna l’ordre d’attendre son retour pour débuter les vendanges. Il laissa ainsi au champignon Botrytis le loisir de se développer pour créer la fameuse pourriture noble, qui donne ce goût si particulier au vin. Légende ou réalité, l’histoire du Sauternes est surtout très liée à la présence des marchands hollandais dans cette région. Ceux-ci étaient en effet très demandeurs de vin blancs et ont orienté les producteurs vers des vins blancs doux à sucre résiduel. A partir du XVIIIe siècle, la pourriture noble est officiellement utilisée et les vendanges sont effectuées tardivement et par tries successives, afin d’obtenir un raisin le plus mûr possible. Thomas Jefferson, futur président des Etats-Unis, goûta en 1741 ce vin si différent et commanda au marquis de Lur-Saluce 85 caisses de 12 bouteilles : le succès du Sauternes était né.

Une nature favorable, un élixir subtil

 

Verre sauterne

L’identité du Sauternes réside aussi dans son terroir :   majoritairement constitué de marnes, d’argiles et de graves en forme de croupes, il donne une teinte blanche au sol et capte parfaitement les rayons du soleil. Bénéficiant d’un microclimat qui favorise les brumes matinales, retenues au-dessus du vignoble par la forêt des Landes, la vigne profite le reste de la journée de la douceur et de la chaleur de la région. Le cépage majoritaire du Sauternes est le sémillon. Sa peau fine permet un parfait développement du botrytis, mais il reste très fragile à la pluie. C’est un cépage délicat et raffiné, qui donne toute sa finesse aromatique au Sauternes. On ajoute également du sauvignon et de la muscadelle en faibles proportions. À la dégustation, les arômes de fleurs et de fruits sont d’une puissance rare et le Sauternes présente un bouquet complexe et équilibré. Abricot, pêche rôtie, ananas, mais aussi des notes florales de tilleul, de mimosa et d’acacia… L’explosion de saveurs est unique, la bouche est élégante et la capacité de garde…presque éternelle.

 

U’Wine a dégusté les Sauternes suivants lors des derniers évènements :

  • Château Sigalas Rabaud 2001, 2006
  • Château Suduiraut 2007
  • Château Yquem 1996 en Magnum
  • Château La Tour Blanche 2007
  • Château Rayne Vigneau 2001 en Magnum
  • Château Coutet 2006

 

Comme vous le constatez, nous aimons les Sauternes et nous apprécions partager ce vin avec nos Clients et à chaque occasion en fin de dégustation.